Voici une méthode facile pour coudre une tunique. J'emploie cette méthode pour coudre un T-shirt en jersey, un sweat-shirt polaire, un pull en maille, ou une veste simple...

Explications en photos...

Tout d'abord, couper les pièces. Voici les pièces principales de ma tunique, vues à plat.

Je les ai coupées dans du lin bleu jean qui avait marbré au lavage, mais que j'ai décidé d'utiliser quand même, pour un vêtement dans un style marin en rapport avec sa "patine". J'ai utilisé un patron issu d'un ancien magazine Burda.

montage_tunique2

Seconde étape, épingler et piquer les épaules endroit contre endroit:

montage_tunique11

Je repasse les surplus de couture des épaules en les écartant avec le fer à repasser. Cela évite les surépaisseurs que feraient deux surplus rabbatus du même côté, lorsque le tissu est épais.

manches71

J'épingle et je pique les manches sur les emmanchures, endroit contre endroit, en alignant les repères.

Mon astuce:

A ce stade, je place mes épingles pour faire coïncider d'abord le milieu de manche avec la couture d'épaules, ensuite les repères de manches. Ensuite, j'épingle entre ces premières épingles, et encore au milieu, et ainsi de suite: je veille ainsi à répartir régulièrement le tissu.

Important:

A ce stade, une erreur courante (que j'ai faite plus d'une fois !) est de ne pas poser la bonne manche sur la bonne emmanchure, et c'est pour ça qu'il est indispensable de bien marquer et respecter  les repères ! Autrement la manche n'aurait pas la bonne forme pour épouser l'épaule...

manche81

Posé à plat, voilà ce que ça donne: à gauche la manche cousue, à droite la manche à coudre...

manches51

Et après avoir cousu la 2ème manche sur son emmanchure, on obtient ceci:

manches11

Je plie la tunique en deux endroit contre endroit, puis j'épingle des poignets jusqu'aux manches...

Mon astuce:

A ce stade, je place d'abord une épingle pour faire coïncider les coutures d'emmanchures devant et dos. Cette fois encore j'écarte les surplus de couture pour éviter les surépaisseurs que feraient les quatre surplus rabbatus du même côté. Je ne sais pas si c'est ainsi que font les "pros", mais je trouve ça si pratique...Et puis la machine avance mieux quand c'est peu épais.

Ensuite seulement, j'épingle le reste. Puis je pique le tout d'un bout à l'autre.

manche21

En retournant la tunique sur l'endroit cela donne ceci. Maintenant on peut faire le premier essayage ! C'est le moment que je préfère !!!

manche31

Puis voici les parementures. (Ce sont deux morceaux du même tissu, qui suivent la forme de l'encolure devant et dos, puisqu'elles vont servir à en garnir l'intérieur.)

Il y a toutes sortes de façons différentes pour terminer une encolure, dont celle-ci.

parementure2

D'abord j'épingle et je couds les "épaules" des parementures (= leur petit côté qui est de la même dimension...). Ensuite, je pose les parementures endroit contre endroit sur la tunique, j'épingle et je couds soigneusement tout autour de l'encolure, pour que le résultat soit bien symétrique.

parementure1

parementure

Puis je crante les surplus de coutures: il s'agit de faire de petites entailles et découpes au ciseau, en des points précis, afin que l'encolure ensuite retournée s'aplatissse bien (sans faux-plis, sans bourrelets ni fronces...).

Et voilà ! il ne reste qu'à surfiler les bords, ourler le bas et les poignets.

Comment bien fixer la parementure à l'encolure ?

Je surpique tout autour de l'encolure, à quelques millimètres ou à 1 cm. La surpiqûre peut être discrète et ton sur ton,  ou décorative: contrastée, au point double ou au point de broderie. Je fais également quelques points discrets pour solidariser la parementure et l'encolure au niveau des surplus de coutures des épaules.

Et pour en savoir plus...
...sur les diverses Finitions d'encolure, sur les bordures et coins en angles ou en courbe, comment coudre facilement une encolure gansée de biais. Et aussi comment cranter les surplus de coutures...cliquez sur le lien qui vous intéresse.